Artisanat rituel Amérique Sud

Indian For Ever est une association à but non lucratif et agit pour la promotion de l'esprit d'initiative et de la confiance en soi des Indiens d'Amérique du Sud. Il est essentiel que les enfants indiens de WAYNA INTI soient capables un jour de se construire un avenir digne de l'homme, grâce à leur confiance eux-mêmes et à leur esprit d'initiative.  >>> ICI

Artisanat traditionnel Shipibo du Pérou

Cet artisanat est fabriqué par des artisans Shipibo, originaires du piémont de la Cordillère des Andes, région limitrophe avec l’immense plaine amazonienne, dans les environs de Pucallpa, grande ville la plus proche. Les Shipibo vivent en zone rurale très isolée à l’intérieur de la forêt où les déplacements se font généralement en pirogue ou en bateau, sur les fleuves, tel le Rio Ucayali, qui servent de routes. La précarité du niveau de vie, de l’éducation et de la santé, caractérise ces secteurs qui restent vraiment très en marge du développement économique et social.
Les Shipibo vivent essentiellement de l’agriculture (manioc, banane, maïs), de la pêche, de la chasse, de la cueillette de racines et de fruits tropicaux. Les femmes se consacrent à l’artisanat (tissu, poterie, bijoux) et se déplacent loin de leurs communautés, parfois jusqu’à Lima, la capitale, pour vendre leur production ou faire du troc contre des vêtements ou des produits manufacturés.

Les Kene, tissus traditionnels peints, sont réalisés entièrement à la main, par différentes familles Shipibo habitant le long du Rio Ucayali, dans le bassin amazonien.
Très proches de la nature, ces artisans savent utiliser tous les éléments de leur environnement et leur imagination pour transmettre leur héritage et faire perdurer leur culture ancestrale, au travers de leur art et artisanat. Leur travail a su évoluer aussi dans une ligne plus contemporaine, tout en gardant toujours l'essence-même des représentations traditionnelles et symboliques.
Les dessins et symboles représentés sur ces tissus sont reçus en état de transe lors des cérémonies ayahuasca.
Les tissus sont fabriqués en coton tissé très serré, teintés naturellement à la main avec de l'argile, achiote et différentes écorces d'arbres.


"L’art, le langage et la pensée des peuples d’Amazonie sont métaphoriques, ils procèdent par analogies et utilisent un code imagé et sonore qui crée un lien étroit entre toutes choses. Les dessins qui ornent les bijoux, poteries et les divers objets de leur artisanat, des broderies de leurs vêtements traditionnels à leur maquillage lors des fêtes et cérémonies, relèvent d'une représentation de maillages, de réseaux, de labyrinthes propres à chaque culture. Le graphisme de l'artisanat Shipibo correspond aux dessins dont est ornée la peau de l'anaconda, il initie un chant sacré appelé « Icaros ».
Pour beaucoup de tribus l'anaconda est à l'origine de la création du monde, sa vitalité représente l'esprit des eaux ou chant primordial."
Source : Jean-Michel Gassend/
Onanyati/Luz in Art
, Art sacré visionnaire

Ci-dessous, photos non-contractuelles. Chaque pièce est unique, les symboles et dessins varient à chaque modèle.

Kene en coton naturel, teinture de fond végétale avec ou sans brodage, entièrement à la main.

Assortiment de modèles et couleurs variables selon arrivage.
Chaque pièce est unique, les symboles, dessins, couleurs et brodages varient à chaque modèle.

Betzon Macahuachi Pacaya
Yarinacocha, Pucallpa, Pérou
Autodidacte, Betzon sculpte depuis la fin de ses études secondaires en 1995. Pour ses premières sculptures sur bois, il avait comme matériel une lame d’essieu de camions. Il a reçu ses premières gouges et ciseaux à bois grâce aux dons de personnes qui ont découvert son travail en 2012, lors d’une exposition organisée par l’association d'art visionnaire Luzin’art en France. En 2015,  il ouvre un atelier dédié aux enfants et adolescents de Yarinacocha (Pucallpa) dans lequel il transmet l’art de sculpter. Avec l’association Onanyati, ses œuvres ont fait le tour de plusieurs expositions en France depuis 2014. En juin 2016, il est venu présenter son travail d’artiste visionnaire en personne, au festival  artistique « Back to the Trees » d’Arc-et-Senans en France. photo Back to the Trees
Pipe cérémonielle El Espiritu del anaconda
Cette pipe représente l'esprit de l'anaconda (boa/serpent) - amarun
Sculptée entièrement à la main, les représentations de ces pipes sont inspirées des visions lors des cérémonies traditionnelles Ayahuasca.
Un sachet de tabac Mapacho de la selva accompagne la pipe. La pipe est remise dans sa pochette de protection aux motifs de kene rituel.
Bois dur de Palo de sangre (bois de sang/sang de dragon) (Brosimum rubescens)
Dimensions : L30/l5/H4 cm
Prix : 220.00 - 25%
image-8460263-Pipe_Betzon_serpent.jpg

Watana Q'ero
Lien rituel - ritual cord


Les Indios des Andes (Q'ero, Aymara, Quechua...) utilisent  depuis toujours ces magnifiques lanières ou liens perlés et tissés pour décorer leurs maisons, ou comme colliers, rubans de chapeau, parure pour les cheveux...

watana


Fine : 85-90 cm, 1 cm
Large : 120cm, 3 cm

Prix : 25.00/pc
Les Watanas sont tissés et perlés par les femmes.
Dans les traditions et son usage religieux, les watana sont utilisés pour maintenir les pierres Chumpi dans leur tissu de protection, la manta, pour lier la mesa rituelle et tout autre objet cérémoniels.

                                          Femme Q'ero tissant un watana




Hochet traditionnels des Andes et Shipibo Chungana
Utilisés comme instrument musical et comme hochet rituel.

Calebasses gravées de symboles sacrés andins et shipibo, plumes au sommet.

Longueur totale : env. 25 cm
Diamètre env. 15 cm : 48.00
Diamètre env. 10 cm : 45.00
Diamètre env. 8 cm : 35.00
Diamètre env. 5-6 cm : 25.00

Chacchas - crécelles

Crécelles de noix de chacchas utilisées dans les cérémonies et danses en Amérique du sud.
Peuvent être portées à la main, au bras, sur les hanches, autour des cuisses ou chevilles.
Provenance : Pérou
24 noix de chacchas

Prix : 25.00/pièce



Chacchas - crécelles

Crécelles à main de noix de chacchas utilisées dans les cérémonies et danses en Amérique du sud.
Provenance : Pérou
22-24 noix de chacchas

23 cm env. : 25.00/pièce




Chacchas - crécelles

Crécelles de noix de chacchas utilisées dans les cérémonies et danses en Amérique du sud.
Peuvent être portées à la main, au bras, sur les hanches ou autour des cuisses.
Provenance : Pérou
35 noix de chacchas

Prix : 35.00/pièce 



Daymuros - Tambours à main
Petits tambour à main du Pérou

Il suffit de tourner son poignet de gauche à droite pour agiter les 2 petites perles qui créeront la percussion sur la peau.
Le tambour est recouvert de peau de veau peinte à la main et décoré d'une bande de tissu traditionnel.

Ø : 11 cm - H: 22 cm
Prix: 20.00



Oeuf-crécelle Chouette
Crécelle naturelle, ou hochet, réalisé à partir d'une petite courge séchée.
Le son est donné par les graines séchées à l'intérieur de la calebasse.
Les chouettes sont réalisées en pyrogravure.


Provenance : Pérou
Diamètre : 3 - 4 cm : 15.00 
Diamètre : 5 - 6 cm : 20.00 
Diamètre : 7 - 8 cm : 25.00
Diamètre : 9 - 10 cm : 30.00



Oeufs-crécelles totémiques

Crécelle naturelle, réalisée à partir d'une petite calebasse séchée.
Le son est donné par les graines séchées à l'intérieur de la calebasse.
Des animaux sont représentés en gravure (tortue, colibri, toucan, serpent,  puma, aigle, etc.)


Provenance : Pérou
Diamètre : 6 - 7  cm : 25.00







Maracas - Crécelles

Ces maracas sont des crécelles naturelles, ou hochets, réalisés à partir de courges séchées.
Le son est donné par les graines séchées à l'intérieur de la calebasse.
Ces marcas sont décorés de pyrogravure avec des motifs traditionnels de la cosmologie andine.

Provenance : Pérou
Longueur : env. 20 cm
Diamètre : de 5 à 8 cm
Prix : 25.00 - 28.00 pièce

Bâtons de Pluie
Palo de Lluvia


Provenance : Pérou
Longueur : 25cm : 20.00
Longueur : 50 cm : 45.00
Longueur : 75 cm :  55.00
Longueur : 100 cm :  65.00



Le bâton de pluie prend son origine chez les premiers peuples et les bergers des régions désertiques d’Amérique du Sud, plus précisément au Pérou et au Chili.
Il est fabriqué avec du bois séché de cactus creux dont les aiguilles sont repoussées à l’intérieur du tube. Des petites graines dures ou des petits cailloux sont introduis à l’intérieur du bâton, puis les extrémités rebouchées. Des clous ou des bâtonnets sont plantés diamétralement en une spirale ascendante ou descendante, formant une sorte d'escalier hélicoïdal à l'intérieur de la structure. Ces pierres ou graines ont la particularité de produire un tintement aigu lorsqu'elles s'entrechoquent, tout en étant ralenties dans leur chute par les aiguilles et les clous.
Le son continuel qui en ressort est similaire à la pluie. Les bâtons de pluie sont ornés de 2 rubans multicolores tissés dans les couleurs de l'arc-en-ciel.



Sonnailles - Clochettes du Pérou
Campanillas andina 

Fabriquées au Pérou, en laiton massif.
Avec symboles de la mythologie andine, lama, cheval ou déités. Sonorité douce et claire. Plus profonde pour les grands modèles.
modèles selon arrivage

H: 8.5 cm Ø : 4.5 cm: 20.00
H: 10.5 cm Ø : 6.5 cm: 25.00




Artisanat traditionnel Quechua du Pérou

Abelardo et Luz Marina Mirano Chara, Maîtres-Artisans chamaniques à Cusco, Pérou.
Abelardo et Luz Marina créent et sculptent des pierres sacrées et traditionnelles depuis de nombreuses années et sont très respectés par les chamans, les enseignants et les praticiens, aussi bien Pérou qu'à l'étranger. Leur art évoque une maîtrise parfaite de la cosmologie andines, des pratiques chamaniques ancestrales et un amour profond pour les montagnes sacrées Apus et Pachamama, la Terre-Mère. Ils vivent à Cusco et sont les heureux parents de trois magnifiques enfants Paola, Chaska et Sebastian.

Chaque pierre est unique et sculptée à la main dans de la pierre d’albâtre, variété de gypse,  abondante dans la région de Cusco et utilisée traditionnellement par les Incas pour la construction des édifices et des monuments.  C’est une pierre très sollicitée pour les objets sacrés. Elle est blanche à l’origine, et teintée brune avec un pigment, appelé nogalina, dérivé de coquilles de noix. ​​​

Chumpi des 13 Lunes
Pierre des Andes khuya
 
Le calendrier andin des 13 Lunes est la référence des cycles temporels la plus précise, utilisée depuis des temps immémoriaux dans la culture Inca, puis par leurs descendants, les peuples Quechua, Q'ero, etc. Basé sur les cycles de la Nature, le père Soleil INTI TAYTA, la mère Terre PACHA MAMA, la mère Lune MOMÁ QUILLA, régulatrice des cycles menstruels, et l'Univers HANAC PACHA, le monde du haut,  celui des divinités.

Diamètre: 10-12 cm
Poids: ~900gr, dans sa pochette traditionnelle en laine
Prix: 225.00 - 25%
La pierre aux 13 sommets, représente les Treize Lunes. On la retrouve dans les mesas – ces autels des maestro (chamanes) et/ou des sacerdotisas (prêtresses), en offrande, comme représentation symbolique et énergétique pour la guérison. Elle est plus spécifiquement destinée au genre féminin et/ou pour faire appel aux énergies douces et subtiles, et à polarité féminine. 




Set de Pierres Chumpi de météorites
Chumpi Khuyas Jihuaya


Taillées dans des météorites récoltées récoltées à Estancia Jihuaya Rodeo, près de Cochabamba, Dépt Oruro en Bolivie.

Les 7 Chumpi de météorites noires sont enveloppées chacune leur pochette respective, puis rassemblées dans un Unkuña 
(tissu) et attaché avec un watana, lanière perlée. 
Le set contient un petit sachet de copal noir et du palo santo.


Set complet : 
25 x 25 cm - fermé

Chumpi Ø env. 6-7 cm :
Prix: 350.00 - dernier set!



Des paires de météorites polarisées sont également disponibles >>> ici
image-9263087-Chumpi_meteoritos_3.JPG
image-9263084-Chumpi_meteoritos_2.jpg
Mains Guérisseuses de la Fraternité - Inca

Point serré protégeant la grenouille/le crapaud, HANP’ATU en quechua. HANP’ATU représente la prospérité et l'abondance matérielle (et des récoltes) – il est reconnu comme le messager de la pluie et de la fertilité.
Les symboles entourant le poignet représente les 7 montagnes sacrées des Andes, apus.

Objets rituels Inca/Q'ero en pierre d’albâtre sculptée
Ces pierres sculptées sont utilisées pour établir le contact avec l'âme et les mondes spirituels.


Largeur : env. 6.5 cm
Hauteur : env. 10 cm
Prix : 85.00 -25%



 Pipes des Andes

Serpentine machu picchu sculptée
Ces pierres sculptées sont utilisées pour établir le contact avec l'âme et les mondes spirituels.

L :15 cm - H : 2cm
Ø foyer :3 cm
Prix: 35.00 -25%



Ocarinas - Flûtes - Sifflets
Ocarina = petite oie

Cet instrument est utilisé depuis des millénaires par les chamanes de très nombreux peuples d'Amérique du Sud et il semble que les chamanes de certaines civilisations précolombiennes (Incas, Maya, Aztèques...), s'en servaient déjà pour communiquer avec les esprits. En Amérique centrale, on pense que l'âme émet un sifflement aigu, d'où l'utilité de l'appâter avec un instrument qui émet un son proche de sa "voix" lorsque celle-ci est perdue.

Ocarinas en argile, à 8 trous, fabriquées et peintes à la main par des artisans de Cuzco, Pérou. Symboles préhispaniques et Nazca.

Dimensions : 13 x 10 cm

Prix : 35.00




Ocarinas en argile, à 8 trous, fabriquées et peintes à la main par des artisans de Pisaq, région de Cuzco, Pérou.
Symboles préhispaniques.
Dimensions : 8 à 10 cm
Prix : 35.00









Les Shiwiar d'Equateur
Les Shiwiar conforment le plus petit groupe ethnique de l’ensemble Jivaro, les anciens réducteurs de têtes, dans une région au pied des Andes appelée Haute-Amazonie, le long du Rio Corrientes. Leur territoire ancestral est l'un des plus préservés de toute l'Amazonie et est composé uniquement de forêt primaire, avec un taux de biodiversité record. Ils ne sont entrés véritablement en contact avec le monde occidental qu'en 1941, lors de la guerre opposant le Pérou à l'Equateur. Le peuple Shiwiar vit depuis toujours sur cette région d’environ 240 000 hectares, aujourd’hui équatorienne, à la frontière avec le Pérou. Ils sont environ 1100 répartis en 9 communautés. Ils appartiennent à la même tradition culturelle et linguistique que les Achuar et les Shuar. Leur langue traditionnelle, multi-sémantique, reste le “Shiwiar Chicham”, mais ils parlent aussi parfois le Kichwa et l'espagnol.  Arutam/Zéro Déforestation. Suite >>>


Parures Shiwiar en graines
Tours de cou, bracelets et boucles d'oreille. Pièces uniques et limitées, prix sur demande

Les Matses - Korubo du fleuve Rio Yavari Brésil - Pérou
Durant toute la première moitié du XXème siècle et jusqu’au début des années 70, le mythique Rio Yavari était le dernier grand fleuve périlleux d’Amazonie. La faute aux Indiens Mayorunas, particulièrement belliqueux, qui menaient des raids incessants contre les colons et leurs alliés autochtones pacifiés. Personne ne connaissait leur vrai nom, les Matses, qui dans leur langue veut dire "les gens"… Pacifiés en 1969 après avoir été bombardé par l’armée péruvienne, ils ont été rassemblés sur les « Bonnes Collines » et conservent depuis l’habitude de restreindre fortement l’accès à ce qu’il appelle leur "sanctuaire". Sous le terme générique de Mayoruna se regroupent en réalité plusieurs tribus originaires du Rio Yavari, fleuve frontière entre le Pérou et le Brésil, notamment les Matses/Matis et les Marubos/ Korubos. Polygames, ils font partie de l’ensemble linguistique Pano comme les Shipibos. Long de 1200 km, le Yavari qui prend sa source dans la Sierra del Divisor, était encore inexploré au XIXème siècle, de par sa situation aux confins des zones d’influence portugaise et espagnole, de telle sorte que les indiens occupaient un large espace de près de 150.000 km² poussant leurs raids au nord et à l’est sur les rives de l’Amazone, au sud et à l’ouest jusqu’à celles du Purus et du Tapiche. Ce sont précisément ces raids qui leur donnèrent la solide réputation de « voleurs de femmes ». Suite >>>























- Parure-Tour du cou orné de dents de pécari et coquillages
- Sac et brassards en fils de nervures de palmier
Pièces uniques et limitées, prix sur demande

Vente de soutien au projet Arutam «Reconstruction de Malocas Matse» - centres cérémoniels traditionnels Matse



Fibule - parure Sikil Mapuche du Chili

Le Sikil mapuche (aussi appelé Sequil ou encore Sükill akucha, est un bijou en métal, pourvu d’une épingle constituée d'une large tige de fer ornée d'une boule et terminée par une croix libre sur anneau Akucha. Les femmes Mapuche porte le Sequil par-dessus leur manteau pour le fermer.

Cette parure comporte des représentations et symboles, tels des visages, une fleur, deux oiseaux qui symbolisent la dualité Femme-Homme, d'autres la fertilité, les chaînes, tubes ou des plaques liées symbolisent la relation entre l'homme, le ciel et la famille. La partie inférieure correspond au territoire, et le ventre (dans certaines conceptions traditionnelles, des formes anthropomorphes pendantes représentent la famille ou les ancêtres).

Fait main par un artisan mapuche du Chili.
Longueur: 58 cm
Plaque visagee : 5.8 x 3.8 cm
Cônes : 3.2 x 2 cm
Aiguille avec boule: longueur : 14 cm
Métal argenté avec inclusions dorées
.
Prix : 350.00

À la fin du XIII siècle, l’orfèvrerie était largement répandue en Araucanie. Sa variété de styles et ses formes originales marquent l’apogée de la richesse et du pouvoir de la société mapuche. Le territoire mapuche s’étendait jusqu'à la pampa argentine et dominait le commerce des bovins et des chevaux dans les centres commerciaux situés à la frontière. Les pièces de monnaie qu'ils avaient gagné, représentaient des symboles de pouvoir et de prestige et étaient transformées en bijoux et portés comme parure par les épouses des caciques ou lonkos. Pour les femmes mapuches, porter ces bijoux avait aussi le pouvoir de les protéger des mauvais esprits. En savoir plus >>> ici
« Mapuche veut dire "les gens de la terre". Ils étaient appelés Araucans (Araucanos en espagnol). On les connaît aussi comme "el pueblo indómito", c'est-à-dire "le peuple indomptable. Les Mapuche vivent au Chili, dans la région de l'Araucanie, à l'ouest et à l'est de la Cordillère des Andes, et au-delà de la frontière, en Argentine. Suivant les régions, on peut vivre de l’élevage des moutons, des bovins et des chevaux, ou bien de la culture et de la pêche. » Source Survivalfrance.org
Visionnez la vidéo >>> ICI